Haut du contenu principal
Comment les options réagissent au fractionnement d’actions

Les entreprises décident de fractionner leurs actions lorsque le cours a augmenté et que le titre est devenu trop cher pour les petits investisseurs. Une fois qu’une action a été fractionnée, rien ne change fondamentalement; l’action ne vaut ni plus ni moins qu’avant. La même logique s’applique aux contrats d’options sous-jacents.

Qu’est-ce que le fractionnement d’actions?

Le conseil d’administration des entreprises est chargé d’autoriser le fractionnement d’actions et le fait généralement après quelques années d’appréciation de la valeur du titre. Les petits investisseurs pourraient être réticents à acheter 50 actions se négociant à 500 $, mais aimeraient peut-être avoir la possibilité d’acheter 100 actions de la même société à 250 $.

En substance, la valeur de la société est exactement la même après le fractionnement qu’avant. Les 50 actions offertes au cours de 500 $ ont la même valeur que 100 actions à 250 $.

Qu’advient-il des options?

Tout comme la composante en actions, la valeur d’un contrat d’options ne change pas en raison d’un fractionnement d’actions.

La Corporation canadienne de compensation de produits dérivés (ou l’Options Clearing Corporation aux États-Unis) gère automatiquement le fractionnement de sorte qu’aucune mesure n’est requise de la part du détenteur d’options. C’est ce qu’on appelle un «ajustement de contrat» (being made whole, en anglais). Ainsi, le détenteur n’est touché ni positivement ni négativement et reçoit un nouvel ensemble de titres d’une valeur équivalente.

Disons que vous êtes titulaire d’un contrat (que ce soit d’achat ou de vente d’options) dont le prix d’exercice est de 60 $; l’action ayant été scindée à raison de deux pour une, vous détenez maintenant deux contrats assortis d’un prix d’exercice de 30 $.

Une chaîne d’options en jeu, ou en dedans, avant le fractionnement des actions restera en jeu tandis qu’une option hors-jeu, ou en dehors, restera aussi hors-jeu après la scission.

Qu’en est-il des fractionnements inversés?

Les fractionnements inversés fonctionnent en sens inverse. Dans ce cas, les entreprises regroupent les actions de manière à réduire leur nombre et à augmenter leur valeur. Par exemple, dans un fractionnement inversé à raison de quatre actions pour une, chaque titre sera converti en 0,25 action d’une valeur quatre fois plus élevée. 

Si l’investisseur détient 400 actions de la société XYZ se négociant à 2 $ et que le conseil d’administration autorise un fractionnement inversé à raison d’une action pour quatre, le détenteur possédera 100 actions de la même société, qui s’échangeront toutefois à 8 $. Là encore, la valeur totale des actions est inchangée.

L’incidence d’un fractionnement inversé d’actions sur le marché des options n’est pas différente. Dans l’exemple qui précède, si l’investisseur détenait quatre options d’achat dont le prix d’exercice s’établissait à 3 $, il recevrait une seule nouvelle option d’achat assortie d’un prix d’exercice de 12 $.

Conclusion : ce n’est pas compliqué

L’incidence d’un fractionnement d’actions sur le marché des options est assez simple, les investisseurs n’étant aucunement touchés. Cependant, les fractionnements d’actions peuvent s’accompagner d’un coût supplémentaire : puisque les investisseurs se retrouvent avec deux fois plus d’options, la commission finale est deux fois plus élevée.

Découvrez d’autres

Ouvrez un compte enregistré InvestDirect en dollars américains
Disclaimer

Les stratégies décrites dans le présent blogue ne sont présentées qu’à des fins d’information et de formation. Elles ne doivent pas être interprétées comme étant des recommandations d’acheter ou de vendre quelque valeur mobilière que ce soit. Comme toujours, avant de mettre en œuvre des stratégies sur options, assurez-vous d’être à l’aise avec les scénarios proposés et d’être prêt à en assumer tous les risques.

 

Les prévisions et opinions émises dans cette présentation reflètent celles des présentateurs/auteurs seulement et ne reflètent en aucun cas celles de Bourse de Montréal Inc. ou de l'une de ses affiliées. La présentation n'est pas endossée par la Bourse ou ses affiliées. Les informations contenues dans la présente présentation, incluant les données financières et économiques, les cotes boursières ainsi que toutes analyses et interprétations de celles-ci, sont fournies à titre informatif seulement et ne doivent en aucun cas être interprétées dans toute juridiction comme étant un conseil ou une recommandation relativement à l'achat ou la vente d'instruments dérivés ou de titres sous-jacents ou comme étant un avis de nature juridique, comptable, financier ou fiscal. La Bourse et ses affiliées n'endossent ni ne recommandent les valeurs mobilières discutées dans cette présentation. La Bourse et ses affiliées recommandent que vous consultiez vos propres experts en fonction de vos besoins. Bien que ce document ait été conçu avec soin, la Bourse et/ou ses affiliées se dégagent de toute responsabilité quant à d'éventuelles erreurs ou omissions ou quant à votre utilisation de, ou confiance dans, l'information. La Bourse se réserve le droit de modifier ou réviser, à tout moment et sans avis préalable, le contenu de cette présentation. La Bourse, ses affiliées, ses administrateurs, dirigeants, employés et mandataires ne seront aucunement responsables des dommages, pertes ou frais encourus à la suite de l'utilisation de l'information apparaissant dans cette présentation.